Riccardo SIMONUTTI

Riccardo SIMONUTTI est un artiste italien né en 1973 mu par le souvenir et ayant suivi les cours de Jean-Yves Duperron pendant 3 années entre 1987 et 1989 après avoir grandi en Normandie sur le Cap de la Hague. Il débute sa carrière par le portrait et la caricature jusqu’en 1995, année au cours de laquelle il pénètre pour la première fois l’univers des salons. Il adopte en 2005 un art proche de l’abstraction et du conceptualisme. L’artiste, qui s’est éveillé à la peinture grâce à la vision d’un Cézanne au musée d’Orsay dans sa jeunesse souhaite avant tout nous éveiller à notre tour et propose un travail centré sur le réveil de nos sens et la stimulation de ceux-ci.

Il a aujourd’hui fait le choix de se consacrer exclusivement à son art en intégrant le monde des galeries afin de révéler sa démarche si particulière. Cette démarche particulière se traduit alors matériellement par des œuvres pouvant se révéler olfactives ou apparaître tel un trompe l’œil quant à la nature de certaines toiles s’apparentant à de véritables photographies, déstabilisant alors nos sens. L’artiste multiplie par ailleurs les supports de ses œuvres, proposant un panel aussi riche que varié, du béton à l’huile en passant par les pigments bruts ou la photographie elle-même. Cette versatilité s’explique avant tout par la passion qui anime Riccardo Simonutti, celle de peindre, de perpétuer cet art ancestral avec respect et dignité avec tact et virtuosité. 

L’artiste peint avant tout pour lui, telle une thérapie qui lui permet de s’ouvrir au monde, une tribune pour exprimer ses ressentis et nous mettre en garde, nous transmettre sa vision du monde et de l’être humain en société. Cette société qui semble pervertir chacun de nous chaque jour et nous rendre toujours plus cyniques.

Ce système qui privilégie l’information à la connaissance, dicté par une logique marketing et consumériste et qui se mêle à une certaine folie des grandeurs humaine, une urbanisation et un déchet toujours plus exacerbés tranche avec la vision presque utopique suscitée par l’œuvre de Riccardo SIMONUTTI. Cette critique chromatique presque acide de la destruction croissante de la nature par l’Homme agit alors tel un filtre pour le spectateur qui entrevoit les excès d’une génération, ravivant en chacun des sensations du quotidien dont plus personne n’ose se contenter. Ce renvoi à la simplicité, à l’humilité source d’un plus grand bonheur et d’un meilleur équilibre nous ramène à un vague souvenir enfui, un instinct presque animal qui sommeille en nous. Cette sensation s’en trouve accentuée par le choix d’un traitement de la matière et des effet brut, ancestral. La vision désenchantée d’une société destructrice nous provoque magistralement et nous pousse à une introspection salutaire symbolisée par un retour à des sources plus naturalistes et positives.

Contacter la galerie :

Meet Robinsonnes

  • 2 rue de la Tourraque, 06600 Vieil-Antibes

  • lesrobinsonnes@orange.fr

  • +33 4.93.65.62.39


  • Les Robinsonnes, la science de l’Art ... p3

  • Femmes Actuelles ... p5

  • Femmes Insolites ... p6

  • Femmes Globe-Trotteuses ... p9

  • Femmes d’Esprit ... p11

  • Femmes de Coeur ... p14

© 2015 Galerie les Robinsonnes.